Tu Dialoge

Universalité de l’internet – Unesco

Spread the love

De par son cadre, né de la théorie keynésienne, ou de par ses matériaux primaires destinés à son élaboration : les recensements, les enquêtes, et toute la palette des registres administratifs : fiscaux, sociaux, d’entreprises etc. Dans ces domaines essentiels (logement, transports, qualité de l’air, développement économique…), il est donc temps d’initier une nouvelle organisation politique à l’échelle du Grand Paris, à l’instar de ce qui a été entrepris pour la sécurité depuis que la Préfecture de Police est compétente sur les territoires de la petite couronne. Examinons donc de plus près ce qui vient de se produire. Nous avons abouti à certaines conclusions. C’est un crime atroce. Mais les choses ne sont pas aussi simples. Il ne faudrait pas que les gains réalisés grâce à une plus forte électrification des appareils de consommation soient effacés par une dégradation sur les lieux de production. Le bien-être, l’aisance, la richesse, développent le vice. Pour éviter que leurs gestionnaires n’abusent de leur pouvoir de marché (monopoles privés) ou manquent d’incitations dans la recherche d’efficacité (monopoles publics), l’essentiel de leur activité est sous le contrôle d’organismes de régulation. Ont-elles jamais manqué d’assurer quelque privilége grand ou petit aux fabriques, aux banques, aux mines, à la propriété foncière, aux arts, et jusqu’à leurs moyens de délassement et de diversion, à la danse, à la musique, à tout enfin, excepté au travail du peuple, au travail manuel ? Il faut que l’intelligence approuve l’impératif et qu’un sentiment s’attache à son objet. Combien n’est-il pas plus simple de s’en tenir aux notions emmaga­nisées dans le langage ! Nous maintenons notre prévision à 6,8% mais, avouons-le, elle raisonne déjà comme une hypothèse haute. À la vérité, comme nous avons déjà eu l’occasion d’en faire la remarque, on emploie volontiers dans le langage ordinaire le mot de cause pour désigner la raison des choses aussi bien que la cause proprement dite ; et en cela même on ne fait que se rapprocher de la terminologie adoptée par les anciens scolastiques, qui distinguaient, d’après Aristote, quatre sortes de causes : la cause efficiente, à laquelle seule devrait appartenir le nom de cause, suivant les conventions des métaphysiciens modernes ; la cause matérielle, la cause formelle et la cause finale. Toutefois nous sentions bien que c’était parce qu’ils étaient nos parents, parce qu’ils étaient nos maîtres. En effet, le tracé elliptique ne pouvait relier l’ensemble des observations astronomiques que d’une manière approchée, tant à cause des erreurs dont les observations mêmes étaient nécessairement affectées, qu’en raison des forces perturbatrices qui altèrent sensiblement le mouvement elliptique. Le nouveau gouvernement, dirigé par le parti de gauche radicale, se présente non seulement comme un négociateur tentant d’obtenir un accord favorable à la Grèce, mais également comme le champion d’une solution au soi-disant problème de dette publique excessive des pays européens. Car le niveau de qualification, qui avait jusqu’ici déterminé la production des identités professionnelles, se trouve supplanté, par les exigences de compétitivité, explique Universalité de l’internet – Unesco. Il ne prend jamais rien pour acquis. , ne nous les donneraient pas davantage, si elles n’étaient accompagnées ou suivies du déploiement de la force musculaire, sous l’action de cette branche du système nerveux qui préside aux mouvements volontaires ; branche que l’on sait maintenant (par les découvertes de la physiologie moderne) être nettement distincte de la branche destinée à recueillir et à transmettre les diverses impressions sensorielles, aussi bien les sensations tactiles de chaud, de froid, de poli, de rude, que les sensations de couleurs, de sons, d’odeurs, de saveurs. Elles ont des belles robes, et des beaux chapeaux, et des beaux jupons qui font frou-frou en traînant sur les dalles ; tout ça a été payé argent comptant et les factures sont dans les poches des messieurs qui plastronnent auprès des dames, et qui quelquefois sont leurs maris.

Archives

Pages