Tu Dialoge

Jean-Thomas Trojani : La petite mort de l’assurance-vie

Spread the love

Foin des promesses sur l’éducation à l’art : à l’ère du capitalisme esthète (Gilles Lipovestsky), il faut apprendre tôt la valeur de l’argent. Elles sont au fond identiques. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler ce proverbe chinois « Plus on prend de la hauteur et plus on voit loin ». Nulle crise salutaire ne lui rendra la liberté. Lopatine voit dans la casualité l’édification métaphysique de la substance, et, dans la liberté, sa puissance créatrice. On coupait le nœud gordien quand on ne pouvait pas le délier ; ainsi Claudius Pulcher, voulant donner un combat naval, fit jeter les poulets sacrés à la mer, afin de les faire boire, disait-il, puisqu’ils ne voulaient pas manger. Mais aussi personne n’a soutenu que nous fussions libres, dans des conditions données, d’entendre telle note ou d’apercevoir telle couleur qu’il nous plaira. Après avoir considéré l’esprit positif relativement aux objets extérieurs de nos spéculations, il faut achever de le caractériser en appréciant aussi sa destination intérieure, pour la satisfaction continue de nos propres besoins, soit qu’ils concernent la vie contemplative, ou la vie active. Il n’y a point de juif, de prince de synagogue, de samaritain, de prêtre des chrétiens, de mathématicien, de devin, de baigneur, qui n’adore Sérapis. Et enfin, comme ce n’est pas assez, avant DE commencer à rebâtir le logis où on demeure, que de l’abattre, et de faire provision de matériaux et d’architectes, ou s’exercer soi-même à l’architecture, et outre cela d’en avoir soigneusement tracé de dessin, mais qu’il faut aussi s’être pourvu de quelque autre où on puisse être logé commodément pendant le temps qu’on y travaillera ; ainsi, afin que je ne demeurasse POINT irrésolu en mes actions, pendant que la raison m’obligeroit de l’être en mes jugements, et que je ne laissasse pas de vivre dès lors le plus heureusement que je pourrois, je me f On ne peut guère le leur reprocher. Chaque qualité héréditaire que nous acquérons avec le temps supprime quelque chose du caractère absolu de la volonté primitive. Ce travail pédagogique doit viser en priorité certaines entreprises, les chercheurs et les juges. Enfin, quand la représentation-souvenir surgit, les modifications concomitantes de la représentation-cerveau ne sont plus, comme dans le cas de la perception, des mouvements assez forts pour exciter la représentation-organisme à réagir immédiatement. Il le faut surtout, croyons-nous, si l’on veut arriver à une cause de variations régulièrement héréditaires. Mais plus nous effacerons de notre esprit la science graduellement et presque inconsciemment acquise, plus l’explication « primitive » nous paraîtra naturelle. Je dois donc bien en faire un centre, auquel je rapporterai toutes les autres images. Ce n’est pas un métier soumis, comme toute institution humaine, à des règles de gestion qui relèvent du bon sens mais qui s’apprennent.

Archives

Pages