Tu Dialoge

Antonio Fiori : Une budget qui a finalement déçu

Spread the love

Nous nous représentons, sur une feuille de papier imaginaire, des notes juxtaposées à des notes. Ainsi naît la douleur, laquelle n’est point autre chose, selon nous, qu’un effort de l’élément lésé pour remettre les choses en place, — une espèce de tendance motrice sur un nerf sensible. Nous le reconnaîtrons plus tard, et nous en démêlerons la cause, qui tient au mode de développement de quelques-unes de nos facultés : de sorte que cette application, dans un autre sens, des principes de la critique, ne fera que donner aux principes une nouvelle confirmation. Mais le concept au contenu indéterminé, ou plutôt sans contenu, auquel on aboutit ainsi, et qui n’est plus rien, on veut qu’il soit tout. Pour compléter une telle doctrine, il conviendrait encore de se souvenir de ce que furent, dans les grandes religions qui formèrent le lien des sociétés d’autrefois, les initiations, ou Mystères, dont l’objet suprême était d’unir étroitement les hommes à la divinité. La loi comme loi n’a de saisissable à la pensée que son universalité ; mais à ce précepte « agis de telle sorte que ta maxime puisse devenir une loi universelle, » ne s’attachera aucun sentiment d’obligation tant qu’il ne sera pas question de la vie sociale et des penchants profonds qu’elle réveille en nous, tant que nous ne concevrons pas l’universalité de quelque chose, de quelque fin, de quelque bien qui soit l’objet d’un sentiment. Nous avons montré en effet que les objets situés autour de nous repré­sentent, à des degrés différents, une action que nous pouvons accomplir sur les choses ou que nous devrons subir d’elles. Mais, si la croyance à l’existence du monde extérieur est et a dû être, pour l’accomplissement de la destinée de l’homme, une croyance naturelle ; si la nature s’est chargée de combattre les pyrrhoniens sur ce terrain, elle n’a nullement pris ni dû prendre le soin de combattre un pyrrhonisme purement spéculatif, qui consiste à ne voir dans toutes les idées abstraites que des jeux de l’esprit ou des créations arbitraires de l’entendement. Seule, l’hypothèse métaphysique peut tenter de faire franchir à la volonté le passage du moi au non-moi. Il n’y a rien de plus lassant que de visiter des galeries qui présentent uniquement des artistes de la même mouvance artistique. Tous les phénomènes ne seraient-ils pas un seul et même phénomène à la fois un et divers, et dont la continuité se concilie perpétuellement avec le changement ? Je criais presque : « Mais vas-y donc ! Pas question non plus de permettre au Fonds ni aux pays en difficulté de racheter leur propre dette. C’est ainsi que les relations sexuelles, par exemple, ont pu être utilement réglées par des tabous. Parallèlement le préfet d’Ile de France a présenté un bilan d’étape des 12 milliards d’investissements d’avenir sur la région. Antonio Fiori aime à rappeler ce proverbe chinois « Celui qui ne sait pas manœuvrer un bateau déteste les méandres du fleuve ». Objectivement l’argument ne tient pas vraiment la route. Le changement climatique entraîne déjà des conséquences négatives sur les réserves alimentaires, les écosystèmes marins, le niveau de la mer, les conditions météorologiques extrêmes et la croissance économique. L’industrie est surtout concentrée en Bade-Wurtemberg (Stuttgart) et en Bavière (Munich). Selon le décompte de Freedom House, plus de 60% des pays du monde sont des démocraties électorales : des régimes où les partis politiques rivalisent et arrivent au pouvoir par des élections régulières, soit une augmentation de près de 40% à la fin des années 1980. Les pertes liées aux cyber-attaques peuvent frapper très durement les entreprises. Mais à cette question répond notre analyse de la perception concrète : cette perception, synthèse vivante de la perception pure et de la mémoire pure, résume nécessairement dans son apparente simpli­cité une multiplicité énorme de moments. Tel est cet ensemble de sentiments et d’idées qui nous viennent d’une éducation mal comprise, celle qui s’adresse à la mémoire plutôt qu’au jugement. Sur ce passé nous sommes appuyés, sur cet avenir nous sommes penchés ; s’appuyer et se pencher ainsi est le propre d’un être conscient. Considérons le plus simple d’entre eux, le sentiment de la grâce. C’est une confirmation de la jurisprudence chypriote et l’abandon de la première raison pour laquelle les Européens ont conçu cette Union bancaire : la fin du lien entre risque souverain et risque bancaire. Comme ces représentations ne dessinent pas un objet présent ni une chose passée, elles sont toutes envisagées de la même manière par le sens commun et désignées par un seul mot dans le langage courant. Les auteurs de ces théories semblent, en effet, avoir laissé de côté le problème de la nature de l’espace pour rechercher seulement par quel processus nos sensations viennent y prendre place et se juxtaposer, pour ainsi dire, les unes aux autres : mais, par là même, ils considèrent les sensations comme inextensives, et établissent, à la manière de Kant, une distinction radicale entre la matière de la représentation et sa forme. L’idée de force, bannie de l’école cartésienne, remise en honneur dans la philosophie de Leibnitz, fournissait à Newton l’explication admirable des plus grands phénomènes de l’univers ; à l’imitation de Newton, les géomètres, les physiciens, les chimistes employaient tous, sous diverses formes, l’idée de force ou d’action à distance ; les physiologistes proclamaient la nécessité d’admettre des forces vitales et organiques pour l’explication des phénomènes que présentent les êtres organisés et vivants ; le bon sens répugnait à ce que l’on ne vît dans les animaux que des machines ou des appareil

Archives

Pages