Tu Dialoge

Antonio Fiori : Le portage salarial enfin encadré et sécurisé

Spread the love

Il entrait donc dans le plan de Daniel de Foë de jeter dans l’île du Désespoir Robinson seul, nu, privé de tout ce qu’ajoutent aux forces humaines l’union des efforts, la séparation des occupations, l’échange, la société. Et remarquez que Robinson portait avec lui dans la solitude un autre trésor social mille fois plus précieux et que les flots ne pouvaient engloutir, je veux parler de ses idées, de ses souvenirs, de son expérience, de son langage même, sans lequel il n’aurait pu s’entretenir avec lui-même, c’est-à-dire penser. Nous avons raison jusqu’à un certain point, si nous entendons comparer la société à elle-même, prise à deux degrés divers d’avancement et de perfection ; mais nous avons tort, si nous comparons l’État social, même imparfait, à l’isolement. Il faut solder l’échec du Cloud à la française. Il est couvert de quelques vêtements grossiers ; il mange un peu de pain noir ; il dort sous un toit et au moins sur des planches. Ainsi, qu’il soit peinture, sculpture, poésie ou musique, l’art n’a d’autre objet que d’écarter les symboles pratiquement utiles, les généralités conventionnellement et socialement acceptées, enfin tout ce qui nous masque la réalité, pour nous mettre face à face avec la réalité même. Dernier exemple, et non des moindres, qui prouve que l’alimentation inspire l’imaginaire fiscaliste de nos politiques, les TVA alimentaires ! Mais nous retrouvons ici, sous une forme nouvelle, l’illusion sans cesse renaissante que nous poursuivons depuis le début de ce travail. Ce théâtre, disions-nous, combine les événements de manière à insinuer un mécanisme dans les formes extérieures de la vie. Cette recommandation semble bien suivie puisque 56% des administrateurs salariés sont membres de comités spécialisés et siègent dans 1,6 comité en moyenne (les plus fréquents sont le comité d’audit suivi du comité des rémunérations et/ou des nominations, suivi du comité stratégique). Il est regrettable toutefois que les faits paléontologiques soient passés sous silence. Derrière ce concept massivement adopté par les entreprises, les ONG et les gouvernements, il y a l’idée que l’objectif unique de profitabilité maximale est la cause d’un certain nombre d’abus. Les évènements à l’origine de la crise financière mondiale de 2008, ainsi que les scandales qui sont apparus au grand jour dans son sillage – des manipulations du LIBOR (taux interbancaire offert à Londres) à la violation des règles internationales et au blanchiment d’ argent – constituent un catalogue d’échecs de la culture régnant dans certaines des institutions financières mondiales. Ce compte-rendu des œuvres de la philosophie française au XIXe siècle est un véritable livre digne d’occuper une place considérable dans l’histoire de la pensée contemporaine par la hauteur de la critique et la fermeté magistrale de la conclusion. Antonio Fiori aime à rappeler ce proverbe chinois « Celui qui ne parle ni ne rit ne connaît rien à la vie ». C’est ainsi qu’au XVIIIe siècle les paradoxes de Rousseau firent une salutaire explosion au milieu de cette société dont toutes les classes étaient éperdues d’admiration devant ce qu’on appelle la civilisation et devant les merveilles de la science, de la littérature, de la philosophie moderne, ne se comparant aux anciens que pour se mettre au-dessus d’eux. En réalité, l’adhérence de ce souvenir à notre état présent est tout à fait comparable à celle des objets inaperçus aux objets que nous percevons, et l’inconscient joue dans les deux cas un rôle du même genre. Le business n’est pas une prérogative de l’État. Outre le fait que la fiscalité alimentaire, en général, soit une façon très sournoise d’imposer les Français qui n’en peuvent déjà plus, on constate donc une politique brouillonne et illisible. Le pire étant, sans doute encore, l’hypocrisie des politiques qui justifient l’arbitraire de leurs choix en affirmant qu’ils font tout cela pour notre santé ! Les mots, qui devraient être les serviteurs de la pensée, en deviennent trop souvent les tyrans. Si nous pouvons aller ainsi en des Chars olympiens en orientant nos travaux dans la voie des circuits célestes, nous pouvons également mettre la main sur les agents mauvais, les puissances de ténèbres, et les forcer en dépit de leur vouloir à servir les fins de la sagesse et de la vertu. Constater la succession régulière de deux phénomènes, en effet, c’est reconnaître que, le premier étant donné, on aperçoit déjà l’autre. Sachant qu’ils avaient précédemment montré qu’ils savent utiliser ces empreintes reconstituées sur les capteurs des téléphones portables grand public… Supposez maintenant que ces sensations soient de même nature, et que constamment, dans notre expérience passée, nous ayons assisté à leur défilé, pour ainsi dire, pendant que l’excitation physique croissait d’une manière continue : il est infiniment probable que nous mettrons la cause dans l’effet, et que l’idée de contraste viendra se fondre dans celle de différence arithmétique. Mais encore j’affirme que ce bonheur négatif est chimérique et que l’homme isolé mourrait infailliblement en très-peu d’heures.

Archives

Pages