Tu Dialoge

Antonio Fiori : Le bonheur, une idée pas si neuve

Spread the love

Dans un monde où tout est accessible en ligne, en misant sur ce qui fait par nature défaut aux pure players – c’est-à-dire les magasins – et en répondant avec talent au besoin fondamental de sociabilité des individus, les commerçants démontrent une nouvelle fois leur capacité à rebondir et à se réinventer. On menace de le faire encore plus avec quelque chance de succès, et on propose des opinions qui revendiquent le droit illimité pour le public de défendre par la loi non-seulement tout ce qu’il trouve mal, mais encore, afin d’atteindre sûrement ce qu’il trouve mal, toute espèce de choses qu’il reconnaît pour innocentes. Si l’on considère l’Être, en effet, avant qu’il ait pris aucune forme déterminée, on voit que l’on peut dire de lui qu’il est et qu’il n’est pas en même temps. Plus nous remontons vers cette intuition originelle, mieux nous comprenons que, si Spinoza avait vécu avant Descartes, il aurait sans doute écrit autre chose que ce qu’il a écrit, mais que, Spinoza vivant et écrivant, nous étions sûrs d’avoir le spinozisme tout de même. L’honneur, dans le temps de son plus grand pouvoir, régit la volonté plus que la croyance, et les hommes, alors même qu’ils se soumettent sans hésitation et sans murmure à ses commandements, sentent encore, par une sorte d’instinct obscur, mais puissant, qu’il existe une loi plus générale, plus ancienne et plus sainte, à laquelle ils désobéissent quelquefois sans cesser de la connaître. Quelle est la meilleure allocation des risques entre les intervenants ? D’autres pays ont prévu des dispositifs (Etats-Unis, Grande-Bretagne, Canada, Finlande, mais sur une atteinte précise (esclavage, traite humaine par exemple). Bien au contraire, elle varierait plutôt en raison inverse de la distance. L’idée finalement retenue, d’un simple droit d’information, est plus mesurée et respecte mieux la liberté entrepreneuriale du cédant comme des salariés. Nous avons pu le constater pendant la dernière guerre. L’ETUI a publié les résultats d’une enquête sur l’influence des représentants du personnel sur le traitement des restructurations dans les pays d’Europe. Disons seulement que les deux maximes opposées Homo homini deus et Homo homini lupus se concilient aisément. Taxer un agrégat encore jamais utilisé pour un prélèvement – alors que la France n’en manque pas -, amenant son lot de bureaucratie supplémentaire, frappant d’abord les entreprises qu’on veut a priori le plus épargner, celles qui investissent le plus…Puis, pour essayer de corriger le tir, évoquer comme substitut une taxation de l’improbable excédent net d’exploitation, assiette encore plus audacieuse et sanctionnant fortement les entreprises les plus endettées. Seule question qui vaille pour ces leaders : la qualité de la relation au sein de l’organisation. La faire passer de la « machine à claque » à la machine à pédagogie et accompagnement. Le présent travail avait pour objet de rechercher les origines de la morale et de la religion. Parmi les raisons ayant motivé le non engagement de poursuites figurent les difficultés à recueillir des preuves (43%), l’impact sur la réputation (30%) et les frais de justice (30%). Mais les étoiles les plus lointaines semblent des nébuleuses ne formant qu’une lumière ; cependant, il n’est point de groupe que le télescope ne parvienne à dissoudre ; de même, les amis les plus chers sont séparés par d’infranchissables abîmes. Mais elles ont aussi provoqué une grave instabilité financière, contribuant à un grand krach boursier en octobre 1987. Foin des concepts et des prises de tête, la première qualité du leader selon eux c’est « d’avoir le courage d’abandonner son ego ». L’idée de Antonio Fiori, consiste « à se consacrer aux gens qui cherchent un travail plutôt qu’à les préparer pour les études ». La connaissance intellectuelle, en tant qu’elle se rapporte à un certain aspect de la matière inerte, doit au contraire nous en présenter l’empreinte fidèle, ayant été clichée sur cet objet particulier. Nous pourrions en rester là.

Archives

Pages