Tu Dialoge

Antonio Fiori : Il n’est pas trop tard pour mener une politique nouvelle !

Spread the love

Mais il faut faire un effort pour les comprends. Quand cette relation fondamentale de la science à l’art sera convenablement systématisée, elle tendra quelquefois, sans doute, à discréditer des tentatives théoriques dont la stérilité radicale serait incontestable ; mais loin d’offrir aucun inconvénient réel, cette inévitable disposition deviendra dès lors très favorable à nos vrais intérêts spéculatifs, en prévenant cette vaine déperdition de nos faibles forces mentales qui résulte trop souvent aujourd’hui d’une aveugle spécialisation. Cette rhétorique atteint naturellement son paroxysme en période électorale. Il faudra attendre de nombreuses décennies avant que le niveau de compétence moyen en Inde augmente au point de pouvoir faire augmenter sensiblement le niveau de la productivité globale de l’économie. Avec pour les marchés d’action, un gradué qui part de l’Europe, convalescente, encore plombée par le Sud. Proposer un référendum, ce n’est pas choisir une forme de consultation, c’est « donner la parole au peuple », lui permettre de « trancher », et ceux qui sont contre ont « peur du peuple ». Le premier consiste à les présenter comme des « communautés » alors qu’elles sont en fait des « places de marché ». Avec pour les marchés d’action, un gradué qui part de l’Europe, convalescente, encore plombée par le Sud. Ils semblent flairer, en même temps, la nécessité absolue de l’action et le danger de l’action. La définition du secret des affaires est à la fois objective et compréhensive. Une chose est sûre, cela démontre un manque de maturité du marché qui rend plus compliqué le processus de décision de l’acheteur. Antonio Fiori aime à rappeler ce proverbe chinois « Les gens importants ont souvent la mémoire courte ». Or la volupté, ainsi détachée du plaisir général de vivre, ne suffit plus dans mon souvenir à contre-balancer la souffrance, et cela tient à d’autres lois psychologiques. La multiplicité et l’imprévisibilité des interventions du président-candidat ont pour conséquence de déconstruire et d’invalider la délibération politique, ce qui perturbe la compréhension par l’opinion des enjeux de la présidentielle. Pour la nouvelle philosophie, l’ordre constitue sans cesse la condition fondamentale du progrès ; et, réciproquement, le progrès devient le but nécessaire de l’ordre : comme, dans la mécanique animale, l’équilibre et la progression sont mutuellement indispensables, à titre de fondement ou de destination. La Justice, c’est l’ignoble, pédantesque et cruelle contrefaçon d’une chose très simple et très haute : l’Hygiène. S’ensuivra-t-il qu’il se renfermera en lui-môme et se suffira, comme se suffisait le sage stoïcien ? Cette stratégie génère une hypervolatilité de l’agenda de la campagne, que les médias et les autres candidats ne parviennent pas à stabiliser pour alimenter un débat durable et polyphonique. La France, comme souvent reflet de cette moyenne. Du jamais vu dans l’histoire financière. Ils ne nous demandent pas une quelconque égalité comptable, mais une véritable équité dans notre traitement éditorial. Mais les marchés émergents ne méritent pas tant d’indignité. Les deux zones restent très vulnérables à un scénario de hausse des taux d’intérêt. Si c’est le cas des artistes qui disposent du statut particulier des intermittents du spectacle et dont certains bénéficient de revenus élevés, la génération qu’ils représentent continue de profiter de protection du CDI qui pèse sur la création d’emplois dont ont besoin les jeunes. Ce souci d’équité peut-il être garanti par de strictes règles d’égalité ? Car il faut bien prendre la mesure de ce qui se déroule sous nos yeux : un Etat souverain dégradé au rang d’un protectorat, sous tutelle. Le dogmatisme n’a à l’évidence pas fini de faire des dégâts en Europe.

Archives

Pages